Nous passons en moyenne 6h par jour devant un ou plusieurs écrans


Depuis une dizaine d’années, notre monde s’est digitalisé. Progessivement nous sommes passés de 0,8 écran par foyer dans les années 60, à une moyenne de 6,4 écrans par foyer en France aujourd’hui.

Les outils numériques font partie de notre quotidien, rythment nos vies et nos activités et pourtant nos yeux ne sont pas préparés à rester aussi longtemps exposés aux écrans.

Chaque jour, nous sommes exposés environ 6h à un… ou plusieurs écrans,
et l’utilisation grandissante des technologies à écran plat (TV, smartphones, ordinateurs, tablettes) et de certaines sources d’éclairage entraîne une surexposition de l’œil à la lumière bleue nocive.

 

70% des adultes ignorent encore les effets nocifs des lumières bleues émises par les écrans digitaux


 
Et pourtant leurs effets sont perceptibles …

Tout le temps que nous passons devant les écrans a des effets sur nos yeux et génère notamment plusieurs troubles à court terme. C’est ce qu’on appelle le « CVS » ou Computer Vision Syndrom.

Il se traduit de plusieurs manières : des sensations de picotements, des yeux rouges et fatigués, des yeux secs, des éblouissements, une vision floue, une sécheresse oculaire, des maux de tête… voire même des troubles du sommeil.
Autre caractéristique de la lecture sur écran : la fréquence du clignement de nos yeux est diminuée. Ce phénomène entraîne une sécheresse de l’œil et un inconfort visuel.

 

D’où provient la « lumière bleue » ?


La lumière est essentielle à la vie et à la perception du monde
qui nous entoure, c’est grâce à elle que nous pouvons distinguer les formes et les couleurs.
Le spectre de la lumière correspond à la gamme de toutes les longueurs d’ondes possibles du rayonnement électromagnétique.
Dans ce spectre, on distingue les longueurs d’onde appartenant au domaine du visible entre 380 et 780 nm, et celles appartenant au domaine non-visible en-deçà de 380 nm.
Cependant, une partie de la lumière, comprenant les UV (lumière non visible) et la lumière bleue (lumière visible) peut potentiellement être nocive.
L’exposition aux UV est un facteur de risque majeur dans le développement précoce de la cataracte. La chirurgie est la seule solution pour la cataracte (20 millions d’opérations chaque année)
La lumière bleue (longueurs d’onde comprises entre 380 et 500nm), aussi connue sous le nom de lumière visible de haute énergie (HEV), est la plus forte lumière énergétique atteignant la rétine.
Une partie de cette lumière bleue est nocive : la lumière bleue-violet, a récemment été reconnue comme un facteur de développement de la DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l’âge)
En résumé, les UV touchent le segment antérieur (cornée et cristallin) alors que la lumière bleue pénètre en profondeur et atteint la rétine.
Les rayonnements nocifs sont particulièrement présents dans les écrans de nos 
  • Télévisions,
  • Ordinateurs,
  • Tablettes et smartphones,

Elles ont aussi émises par les lumières artificielles, les lumières « LED ».
La surexposition à ces écrans aura donc des conséquences néfastes pour les yeux, à court terme et à long terme.

Pourquoi est-il important de différencier « les » lumières bleues ?


La lumière du Soleil en tant que telle est bénéfique
pour le corps humain. Bonne pour le moral et le physique, elle est aussi source de vitamine D, les ultraviolets aidant à la synthétiser.
De récentes recherches scientifiques démontrent qu’une partie de la lumière visible, la lumière bleue, est à la fois essentielle pour l’organisme (lumière bleu-turquoise) mais aussi nocive pour les yeux (lumière bleu-violet).

1 – Les bienfaits de la lumière bleu-turquoise

La partie bleu-turquoise de la lumière est indispensable pour réguler de nombreuses fonctions non-visuelles, parmi lesquelles le cycle veille-sommeil, les fonctions cognitives, l’équilibre psychomoteur et hormonal, le reflexe pupillaire, la température interne.
Cette lumière bleu-turquoise est absolument essentielle.

2 – Les dangers de la lumière bleu-violet

La lumière bleu-violet pénètre en profondeur dans l’œil et atteint la rétine. Elle a récemment été identifiée comme étant nocive pour les cellules de la rétine. Elle est un des facteurs de risque de la DMLA (Dégénérescence Maculaire liée à l’Age), avec l’âge, l’hérédité, le tabac et l’alimentation.
Afin de contrer les effets néfastes des rayons UV et de la lumière bleu-violet, des verres permettant une filtration sélective de la lumière ont été créés. Cette protection particulière permet de protéger vos yeux de la lumière nocive, sans nuire à la qualité de la vision ni à votre bien-être !

 

Comment la lumière bleue agit-elle sur la rétine ?

D’une façon plus détaillée, on peut dire que l’exposition quotidienne et/ou intense à la lumière bleue a un effet à 2 niveaux :
 

D’une part elle engendre la création de lipofuscine, une sorte de débris cellulaire, en provoquant un premier stress oxydatif dans les photorécepteurs

D’autre part, elle active un composant de la lipofuscine qui est sensible à la lumière bleue (l’A2E), provoquant ainsi un deuxième stress oxydatif, responsable de la mort des cellules de l’EPR (l’épithélium pigmentaire rétinien) et donc des photorécepteurs.

Ces réactions se produisent continuellement au sein de notre organisme, mais avec l’âge, des niveaux élevés de concentration cumulée en lipofuscine dans la rétine deviennent nocifs et peuvent être impliqués dans l’apparition et le développement de la DMLA.


Grâce à la technologie Essilor, les lunettes EYEBLUE préservent durablement votre capital visuel


Avec plus de 20 ans d’expertise en recherche et développement sur le filtrage sélectif de la lumière, et suite à de récentes études menées avec L’Institut de La Vision, Essilor a mis au point les verres « Crizal Prevencia » qui filtrent sélectivement la lumière.
Les lunettes EYEBLUE sont toutes équipées de ces verres haute technologie qui :

 

  • Aident à prévenir le vieillissement prématuré de vos yeux en réduisant de manière sélective l’exposition aux rayons nocifs de la lumière (lumière bleu-violet et UV)
  • Préservent votre bien être en laissant passer la lumière bleu-turquoise. Ainsi vous conservez votre énergie, qualité de sommeil, bonne humeur …
  • Assurent une transparence parfaite pour vous apporter une vision optimale grâce à une protection contre les reflets, les rayures, les saletés, la poussière et l’eau.


Plus d’infos :

  • Les résultats de l’étude menée par Essilor et l’Institut de la Vision ont été publiés dans la revue scientifique Plos One

 

La prévention contre les lumières bleues : essentielle à tous les âges




Moins de 10 ans : Formation de l’œil
Avant 10 ans, les yeux des enfants ne sont pas encore matures: les milieux oculaires sont transparents et ne filtrent pas la lumière nocive. Les cellules rétiniennes reçoivent donc une quantité importante de lumière bleu-violet.
Entre 10 et 45 ans : État optimal de l’œil
L’utilisation des outils technologiques (TV, Smartphones, ordinateurs, LEDs blanches froide, …) et de certaines sources d’éclairage entraîne une surexposition de l’œil à la lumière bleu-violet nocive.
Après 45 ans : Affaiblissement progressif du système de défense de l’œil
Avec l’âge, l’œil devient plus fragile car son système de défense antioxydante naturelle s’affaiblit. Ainsi, une proportion de lumière bleu-violet peut causer des lésions sur la rétine.

Plus d’infos sur les verres ESSILOR : 

EYEBLUE : notre mission, préserver votre capital visuel et votre confort devant tous les écrans


 

Les lunettes EyeBlue sont conçues pour préserver durablement les yeux des effets néfastes des rayonnements bleu-violet.

Les lunettes EyeBlue sont les seules à être équipées exclusivement des verres Essilor Prevencia
qui filtrent de manière sélective les rayons nocifs pour la santé de nos yeux, tout en laissant passer les rayons bénéfiques pour nos yeux et notre santé globale.

Sans correction (ou avec sur demande), les lunettes EyeBlue sont à la fois des lunettes de protection, des lunettes de repos, des lunettes anti-fatigue.
Deux collections adaptées à vos besoins :

 

  • Gaming : La gamme de montures EYEBLUE Gaming a été sélectionnée et approuvée par des Gamers, et adaptée en fonction des exigences de ce nouveau sport : des montures légères, des branches flexibles avec une face intérieure en silicone pour un meilleur confort même avec un casque, et enfin, des couleurs originales, et des montures au look moderne ! Pas de teinte jaune sur les verres qui restent entièrement transparents (comme toute la collection EYEBLUE, équipée en exclusivité de verres Essilor Crizal Prevencia).

  • Office : avec des montures élégantes et stylées, sélectionnées par Eyeblue, pour un look branché et un confort optimal devant les écrans. Vous passez plusieurs heures devant les écrans dans le cadre de votre emploi ? Les lunettes de la collection Office EYEBLUE sont faites pour vous ! Pas de teinte jaune sur les verres qui restent entièrement transparents, comme toute la collection EYEBLUE, équipée en exclusivité de verres Essilor Crizal Prevencia.

10 conseils pratiques pour limiter votre fatigue visuelle devant les écrans


  1. Placer l’écran à une distance de 50 à 70 cm des yeux, selon la taille des caractères. Pour apprécier la distance, vérifier que l’écran est placé à une longueur de bras du corps.
  2. Installer l’écran sur un bureau assez bas de telle sorte que le haut de l’écran soit situé légèrement en-dessous du niveau des yeux.
    La hauteur des yeux doit par exemple correspondre à la hauteur du bord supérieur de l’écran.
  3. La lumière en provenance des fenêtres ne doit pas se refléter sur l’écran.
  4. Privilégier l’éclairage latéral (de côté), en évitant toute source lumineuse dans le champ visuel face à l’écran. L’idéal est donc l’écran perpendiculaire à la fenêtre (et à une distance d’1,5 m) ou à toute autre source lumineuse.
  5. Régler l’intensité et le contraste de l’écran en fonction de la lumière ambiante.
  6. Privilégier un affichage sur fond clair et se limiter à 2 ou 3 couleurs en plus de celle du fond (les caractères bleus sont les moins bien perçus en vision fixe).
  7. Humidifier l’atmosphère pour éviter la sécheresse oculaire. Cligner souvent des yeux pour les humidifier.
  8. Regarder plusieurs fois par heure des objets éloignés.
  9. Faire des pauses régulièrement en changeant d’activité : 5 minutes toutes les heures ou 15 minutes toutes les deux heures.
  10. Les porteurs de lunettes ou de lentilles doivent également vérifier régulièrement leur correction.

Plus d’infos :
  • Sur la fatigue visuelle et le travail sur écrans sur le site de l’INRS
  • Le Guide pratique du travail sur écrans, (PDF) sur le site de l’INSERM