Category Archives: Médias

La Gazette du Geek : « EYEBLUE : des lunettes pour le gaming ! »

On a tendance à l’oublier, mais la lumière bleue des écrans n’est pas spécialement bonnes pour nos petits yeux. Pour lutter contre cette effet, EYEBLUE lance ses lunettes pour gamers !
Partie du constat que les écrans d’ordinateur émettaient une lumière agressive pour l’œil, la startup EYEBLUE a décidé de lancer une collection Gaming, destinée à limiter les problèmes qui peuvent apparaître. Irritation, maux de tête ou troubles du sommeil, les symptômes sont réels, mais il est désormais possible de les atténuer.

La suite de l’article sur La Gazette du Geek 

 

Collection gaming lunettes eyeblue dans la gazette du geek

Collection gaming lunettes eyeblue dans la gazette du geek

« Un opticien rennais lance EYEBLUE, sa propre marque de lunettes », sur Manageo.fr

Manageo.fr Un opticien rennais lance Eye Blue, sa propre marque de lunettes

 

Article paru le 28.10.2015, sur le site Manageo.fr, par Benjamin Dessaille

Jean Thomas, opticien à Rennes, lance cet automne, avec son épouse, une marque de lunettes intitulée Eye Blue. Le concept est de proposer aux particuliers, mais aussi aux entreprises dont les salariés passent beaucoup de temps devant leur ordinateur, des lunettes filtrant la lumière des écrans. Le couple souhaite commercialiser ces lunettes dans les magasins spécialisés.

Avec 90% des Français entre 20 et 65 ans qui passent plusieurs heures par jour devant un écran, le marché potentiel est gigantesque.

Une réponse à de nouveaux besoins

Jean Thomas est opticien à Rennes depuis une dizaine d’années. Il gère deux boutiques Atol aux Longs-Champs et à Vern-sur-Seiche. L’idée de lancer sa propre marque de lunettes lui est venue grâce à son activité : « Avec mon épouse, nous nous sommes rendu compte que de plus en plus de gens souffraient d’une fatigue visuelle liée aux écrans. Notre oeil n’est pas habitué à travailler aussi longtemps. C’est préoccupant, en particulier chez les enfants ».

Le couple a alors décidé de se lancer et a monté une marque de lunettes : Eye Blue. Ces lunettes filtrantes, montées et assemblées dans leur boutique des Longs-Champs, sont fabriquées avec du verre Essilor photosélectif qui filtre la lumière bleu/violet nocive.

Un gigantesque marché potentiel

La clientèle potentielle pour ce type de produit semble énorme. En effet, en plus des personnes qui ont des problèmes de vue, tous les utilisateurs de télévision, d’ordinateur, de tablette, de smartphone ou encore de console pourraient être concernés. Selon Jean Thomas, « 90 % des 20-65 ans sont connectés. Ils passent entre 5 h et 8 h devant un écran, surtout les 15-25 ans ».

Cette marque de lunettes, qui sera commercialisée dans les magasins spécialisés, pourrait également toucher une clientèle de professionnels. En effet, les salariés sont particulièrement nombreux à travailler sur écran. A ce sujet, l’opticien indique : « Nous discutons avec des médecins du travail, qui sont de plus en plus sensibles à cette problématique de la lumière bleue ».

« Un opticien s’attaque au bleu nocif des écrans », EYEBLUE dans Ouest France

Entreprise. L’opticien rennais s’attaque à la lumière bleue de nos écrans

Article paru dans Ouest-France du 27 octobre 2015

EYE BLUE Ouest France

EYE BLUE : L’opticien s’attaque au bleu nocif de nos écrans

 

Jean Thomas, opticien aux Longs-Champs, à Rennes, lance sa marque de lunettes filtrant la lumière des écrans, celle qui fatigue les yeux. Le marché est énorme.

À la clientèle habituelle des gens qui ne voient pas bien, Jean Thomas espère bien ajouter d’autres acheteurs. Ceux qui passent de plus en plus de temps sur leurs écrans : télévision, ordinateur, tablette, smartphone, consoles de jeux vidéo… « L’utilisation de ces technologies et de certaines sources d’éclairage à led entraîne une surexposition de l’œil à la lumière bleue nocive. » Au-delà de la fatigue visuelle, associée souvent à une sécheresse des yeux, cela peut provoquer à terme des problèmes plus graves.

« En France, 1,3 million de personnes sont atteintes de DMLA, une dégénérescence maculaire liée à l’âge. Ce chiffre doublera d’ici 2040. »

À bien y regarder, le marché est énorme. 28 millions de Français seraient potentiellement concernés, avec plus ou moins d’assiduité. « 90 % des 20-65 ans sont connectés. Ils passent entre 5 h et 8 h devant un écran, surtout les 15-25 ans. » Des chiffres qui ont mis la puce à l’oreille de Jean Thomas. Opticien depuis une dizaine d’années, il dirige deux boutiques Atoll, aux Longs-Champs et à Vern-sur-Seiche.